Les salons nautiques du Printemps 2013 !

Se documenter sur internet, lire les ouvrages ou les magazines est souvent utile pour commencer à avoir un petit aperçu du marché du bateau. Mais on se rend compte très rapidement que l’offre est immense pour ne pas dire gigantesque et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.

L’été approche, alors si vous voulez en profiter au maximum cet été, il faut mettre les bouchées doubles ! Les salons nautiques sont incontournables car ils nous permettent de voir un nombre de marques et de modèles différents et très variés. Ils sont une des meilleures solutions pour avancer  concrètement dans votre recherche d’un bateau neuf ou un bateau d’occasion (lire notre article précédent : Choisir mon bateau : Bateau neuf ou d’occasion?).

La Liste des Salons Nautiques pour le Printemps 2013

Elle est très pourvue, il y a forcément un évènement près de chez vous et votre futur bateau vous y attend certainement.

Alors tous à vos agendas !

 – LES NAUTICALES à la Ciotat du 20 au 25 mars 2013

30 000 m2 d’exposition accueillant 200 exposants, 600 bateaux dont 200 à flot. Beaucoup de nouveautés : prenez rendez-vous pour des essais (45 000 visiteurs). http://www.salonnautiquempm.com/

– VENTS ET MARREES à Vannes du 22 au 24 mars 2013

Le salon du bateau transportable, des loisirs nautiques et de la pêche en mer. Entrée gratuite. 10 000 m2 en extérieur, 5 000 m2 couverts. Vide cale organisée. http://www.salonnautiquevannes.fr/

– SALON PECHE ET PLAISANCE à Rennes du 28 mars au 1er avril

Nouveau salon organisé dans le cadre de la foire internationale de Rennes qui draine plus de 120 000 visiteurs. Ce salon se situera au parc des expositions sur une surface de 5 000 m2. http://www.foirederennes.com/

 – LES NAUTIQUES DE PORT CAMARGUES du 29 mars au 1 avril

Tous les ans au week-end de Pâques. 250 professionnels exposent du neuf et de l’occasion. 45 000 visiteurs et de nombreuses ventes faites sur places. http://www.lesnautiques.com/

– SALON DE LA PLAISANCE à Aix-les-Bains du 5 au 7 avril 2013

13 000 m2 d’espace extérieur à terre et à flot sur le Lac du Bourget au Grand Port. Plus de 20 000 visiteurs. Ventes de bateaux neufs et d’occasion. Entrée gratuite. www.plaisaix.com

– NAUTISME AUTO SHOW à Hyères du 5 au 8 avril 2013

Le rendez-vous du nautisme, de l’auto et des loisirs sur 12 000 m2 avec des bateaux à terre ou à flot. Environ 25 000 visiteurs. Essais de bateaux, de voitures ou motos. www.pleinair-nautisme.com

– SALON International du MULTICOQUE à La Grande Motte du 10 au 14 avril

Réservé aux multicoques de plaisance : catamarans et trimarans à voile et à moteur. Pour sa 4ème édition, 60 unités seront représentées sur les quais grand-mottois. http://www.multicoque-online.com/fr/

– BATEAU PASSION à la Rochelle du 12 au 15 avril 2013

4 jours d’exposition de bateaux neufs transportables, bateaux d’occasion, équipements nautiques. 50 exposants et 200 bateaux à flot et à terre attendent  les passionnés. http://www.bateaupassion.com/

– ANTIBES YACHT SHOW à Antibes du 18 au 21 avril 2013

Focus sur les yachts et superyachts de plus de 20m présentés au Port Vauban à Antibes. De réputation internationale il attire acheteurs et professionnels de 65 pays. http://www.antibesyachtshow.com/fr

 – SALON DE LA PECHE ET DES LOISIRS AQUATIQUES à Cagnes du 19 – 21 avril

Plus de 10 000 m2 d’exposition, 15 000 visiteurs. La 4ème édition s’agrandit, proposera de nouvelles animations, des nouveaux pôles thématiques. http://www.salon-peche-loisirs-aquatiques.com/

– SALON NAUTIQUE D’ HENDAYE, du 19 au 21 avril 2013

Sur le port de plaisance, 3 jours de fête autour de 4 thématiques : nautisme, jardin, bien-être et gastronomie. Des initiations gratuites à la voile (la Gazelle des Sables). http://www.salonnautique.hendaye.com/

– LE PRINTEMPS DE CROUESTY, du 25 au 28 avril 2013

150 bateaux, plus d’une vingtaine de marques représentées, 4 jours de festival, et surtout des essais en mer de bateaux à voile ou à moteur sur le port du Crouesty. http://www.printempsducrouesty.fr/

– SALON DU BATEAU D’OCCASION à Mandelieu du 25 au 29 avril

400 bateaux neufs et d’occasion, 10 000 m2 d’exposition et 20 00 visiteurs. 80 professionnels représenteront en tout environ 200 marques. Entrée libre. http://www.salondubateau.fr/

– SALON NAUTIQUE DE BANDOL du 26 au 28 avril 2013

55 exposants et toujours plus d’exposants chaque année. Pour cette 18ème édition un programme riche d’animations diverses vous attendent. Entrée gratuite. http://www.salonnautiquebandol.fr/

– SALON DU BATEAU TRANSPORTABLE, à Etel du 27 au 28 avril

5 000 visiteurs pour ce salon Sud-Bretagne qui est spécialisé sur le marché des bateaux transportables. Un nombre très important d’animations pour tous. http://www.salon-du-bateau-transportable-d-etel.com/

 

Enfin pour conclure, nous vous recommandons de participer à LA FETE DU NAUTISME, partout en France les 25 et 26 mai 2013. Cet évènement permet de découvrir gratuitement les plaisirs du nautisme sous toutes ses formes (25 disciplines). Les 550 000 visiteurs se répartissent sur 500 sites dans tous les départements. http://www.fetedunautisme.com

 

Réagissez : quel(s) salon(s) recommandez-vous ? Pour bien choisir son bateau, quelles sont les bonnes questions à poser?

 

 

Choisir mon bateau: bateau neuf ou bateau d’occasion ?

bateau neufToujours à la quête de notre bateau de rêve, nous avons acheté une pile de magazines, sommes allés sur un salon et avons surfé sur internet et les forums ! Constat : le choix est immensément large, nous sommes un peu perdus. Au fait, est-il préférable de s’orienter vers un bateau neuf ou d’occasion ?

Qu’importe, ne pas se tromper de modèle est l’essentiel !

Alors bateau neuf ou bateau d’occasion : qu’importe. Le plus important est que le bateau corresponde vraiment à vos besoins. On voit trop de plaisanciers se précipiter et revendre leurs bateaux parce qu’il ne leur correspondait pas (Lire : Quel bateau pour quelle(s) utilisation(s) ?).

Surtout pas de précipitation. Dans les deux cas il est primordial de prendre son temps. En se documentant, en observant, questionnant les professionnels, en essayant certains modèles et surtout en comparant les offres du marché. Pouvoir se dire qu’on a fait une bonne affaire et le bon choix en fonction d’un certain nombre de critères.

Pour commencer à se renseigner les magazines et internet sont de bons alliés, ils permettent de “débroussailler” les informations. Entre les annonces, l’argus, les blogs, les forums, les retours d’expériences des utilisateurs, la toile ne manque pas d’information sur les bateaux. En même temps nous trouvons qu’il est difficile de s’y retrouver. Assez rapidement, nous conseillons donc de faire appel à des professionnels pour vous accompagner dans votre démarche globale car ses derniers proposent pour la plupart du neuf et de l’occasion.

Autre point, si dès le début, vous penchez plutôt vers un bateau d’occasion, nous vous conseillons quand même d’aller voir des bateaux neufs. Les professionnels vous aideront à définir vos besoins, et vous pourrez clairement établir vos critères de sélection pour les modèles d’occasion. Ce sera un avantage certain pour faire le bon choix car les offres d’occasion sont très importantes et ce serait dommage de se tromper.

Parce que votre budget restera aussi un critère déterminant, n’oubliez pas de rajouter dès le départ, et ce quelque soit le type d’achat, des frais annexes mais souvent non négligeables : le permis bateau (si besoin), l’assurance (pouvant aller jusqu’à 12% annuel du prix du bateau), le passeport maritime, une taxe spéciale si votre bateau fait plus de 100 CV, les frais de place de port, de mouillage ou d’anneau et surtout l’entretien du bateau.

Pour faire peser la balance entre bateau neuf ou bateau d’occasion, reprenons les avantages et les inconvénients pour chacune de ces options.

Le bateau neuf : pas de grosses surprises !

Comme pour le marché de l’automobile la décote est importante la première année (perte d’environ de 15 à 17% de la valeur du bateau), les années suivantes il faut compter de 8 à 12%, et au delà de 6 ans de 4 à 6 %. La comparaison entre les bateaux neufs est plus facile, notamment au niveau des options et des tarifs car il suffit de demander plusieurs devis détaillés pour y voir plus clair. De même, pour le financement, les comparaisons sont possibles et l’acquisition d’un bateau neuf permet souvent d’accéder à des taux d’intérêt plus bas et une durée plus longue. Financièrement parlant, il est donc recommandé de prendre son temps et ne pas envisager une revente proche sauf si vos moyens vous le permettent.

Les bateaux neufs sont visibles sur les salons et chez certains professionnels. Vous pouvez acheter un modèle d’exposition, le commander, le faire construire ou le construire vous même. La personnalisation est donc un des avantages majeurs des modèles neufs. Par contre il est très difficile de pouvoir l’essayer avant de signer. Un bateau neuf mis à la mer une fois n’est plus un bateau neuf, et maintenant que vous connaissez la décote, vous comprenez pourquoi !

Dès sa réception vous pouvez profiter de votre bateau et il est sous garantie pendant le temps défini dans votre contrat d’achat. Les mauvaises surprises sont rares et au moindre problème vous pouvez contacter votre vendeur.

Le bateau d’occasion : faites appel à un expert !

Pour un bateau qui n’est pas neuf, il est clair que son ancienneté et son état général devront être pris en compte dans votre choix. Même si vous connaissez le vendeur, si à vos yeux le bateau vous parait impeccable, qu’il a toujours été entretenu et même si vous êtes pressés, l’occasion requiert un peu plus de vigilances.

Les bateaux de moins de 10 ans, à la condition d’avoir été bien entretenus, ne présentent généralement pas de soucis particuliers.

Les bateaux de 15 à 20 d’âge doivent être soigneusement examinés : la carène (osmose), la quille et le gréement. Il est préférable que la cale du moteur soit propre, ce qui est d’une manière générale un bon indicateur.

Si certains bateaux des années 70-80 sont encore en bon état général, d’autres ont mal vieilli. Problèmes d’étanchéités (des hublots par exemple), de corrosion, de visseries, de joints sur les ponts,…etc la liste est longue. Les voiles ont parfois pris l’humidité avec le temps, l’intérieur du bateau peut présenter des petites moisissures. Il faut donc garder les yeux bien ouverts lors de la visite.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de nommer un expert pour réaliser ce que l’on appelle “une expertise pré-achat” ou “pré-transactionnelle”. C’est un peu comme un contrôle technique complet qui peu paraître un peu coûteux mais qui au final vous aidera à confirmer ou non votre achat mais surtout vous permettra d’éviter les mauvaises surprises (qui vous coûteraient beaucoup plus cher). Cette expertise sert à définir l’état général du bateau : le contrôle visuel et dynamique, l’intégrité structurel, la conformité aux réglementations, la mise en route des équipements, la vérification de la motorisation, le gréement, le taux d’humidité…etc.

A l’issue de l’expertise un document complet vous sera remis comprenant potentiellement des vices cachés, les points qui nécessitent une remise en état ainsi que les travaux éventuels à réaliser pour que le bateau puisse naviguer. Le professionnel pourra aussi contrôler l’aspect administratif, et vous informer sur l’intérêt financier d’un achat en fonction des côtes de bateaux et de l’offre et la demande du marché. Si certains bateaux décotent d’une façon classique d’autres perdent très peu de leur valeur initiale, notamment lorsqu’ils sont recherchés. L’avis d’un professionnel devient alors précieux.

Un dernier conseil, comparez bien les offres des experts et demandez des devis à l’avance. Les tarifs s’échelonnent de 32 à 55 € HT environ le mètre linéaire (hors frais de déplacement). Il faut prévoir une mise à l’eau du bateau s’il est à terre et en terme de temps, il faut compter environ 2 à 3 heures.

Vive l’aventure !

A vous de soupeser le pour et le contre entre l’acquisition d’un bateau neuf ou d’un bateau d’occasion en fonction de votre projet personnel. Efforcez-vous de trouver une solution pour essayer ou louer le bateau avant de l’acheter et ainsi vous faire votre propre avis. Il y a forcément un modèle de bateau qui vous correspond, qui est en phase avec votre budget. Et puis c’est prouvé, les amoureux de la mer ont plusieurs bateaux tout au long de leur vie. Alors vive l’aventure et n’oubliez jamais de sabrer le champagne à chaque acquisition !

Réagissez : selon vous, quelle est la meilleure solution pour acheter son bateau : du neuf ou de l’occasion? pourquoi ? Faites nous part de votre expérience.

Salon des pêches en mer de Nantes 2013 – le bilan

De retour de notre virée au Salon Européen des Pêches en Mer à Nantes (les 15, 16 et 17 fevrier derniers), nous pouvons vous confirmer qu’il s’agit bien d’un salon de « Passionnés », aussi bien du côté des visiteurs que des exposants. Belle affluence générale pour cette édition 2013 et quelques exemples de bateaux qui ont attiré notre attention.

Rhéa-Marine : du rétro écolo !

Salon des pêche en merLes bateaux de la gamme Rhea-Marine sont tout simplement magnifiques. Un style retro à tomber et des couleurs qui tranchent avec le classique blanc cassé proposé sur la majorité des coques. Quant en plus on sait que Rhea investit dans les moteurs hors-bord électriques et pense que d’ici à 5 ans l’offre électrique aura dépassé le thermique, nous on signe tout de suite ! En l’occurrence cet open 23 nous a bien tapé dans l’oeil! Plus d’info sur le site http://www.rhea-marine.fr

Nethuns : coque 100% aluminium

Salon des pêches en mer

Nous avons fait une belle rencontre avec la sympathique équipe de Nethuns qui propose une offre de semi-rigide de 3,10m à 12m, coque aluminium 100% recyclable, tube hypalon et fabrication française. Merci à Jérôme et Yannick pour leur disponibilité. Nous vous conseillons vivement de vous intéresser à ce constructeur d’un avenir prometteur ! Plus d’info sur le site : http://www.nethuns.fr/

Galeon : marque Polonaise de qualité

Salon des pêches en mer
La ligne profilée et moderne du Galia 520 Sun, ne nous a pas laissés indifférents. La marque polonaise Galéon table sur des prestations bon rapport qualité prix. De nombreuses options sont incluses de base dans l’offre et le choix des finitions permet de personnaliser “son” bateau. Plus d’info sur le site de VOG (distributeur Galeon) : http://www.vog-nautisme.fr/

La Gazelle des Sables : petit voilier 100% famille

Salon des pêches en mer

D’une formidable aventure familliale sont nés de petits voiliers magnifiques et uniques pour des sorties avec de jeunes enfants : 100% sécurité et zéro contrainte! Enfin une offre famille originale et très bien pensée pour tous ses aspects pratiques, fabriquée avec amour. Le stand de la “Gazelle des Sables” était à son comble pendant toute la durée du salon, nous n’avons pas été les seuls à tomber sous le charme de ces voiliers. Plus d’infos sur : http://www.lagazelledessables.fr/

 

 

 

 

 

Et pour finir un petit tour en vidéo de quelques exposants de ce salon des pêches en mer de Nantes:
 

Places de Port : La France est-elle vraiment à sec ? 3/3

Places de PortQuelles alternatives pour trouver une place pour mon bateau ? 

Notre chasse au trésor touche à sa fin grâce aux solutions suivantes :

Héberger votre bateau dans votre jardin ou votre garage ! «Les jardins des français représentent le premier port de France en terme de places » comme nous le fait remarquer Monsieur Mabo de la Fédération des Industries Nautiques et «l’offre des bateaux transportables est aujourd’hui conséquente ». Des guides de mise à l’eau ont été édités ainsi que des informations détaillées sur les cales » précise-t-il. D’où l’importance de bien se renseigner en amont avant de choisir son bateau. Encore faut-il habiter pas trop loin d’une des côtes, être équipé et se sentir à l’aise pour le transporter et effectuer la mise à l’eau.

Suivre l’actualité des reconversions de bassins portuaires. Du fait d’une baisse de l’activité de la pêche, les bassins portuaires sont en effet  transformés en faveur de l’activité de plaisance. Pour illustrer cet exemple, on peut d’ailleurs saluer le projet de Guilvinec qui a été primé en mai 2011. Plus de 4 000 nouvelles places vont ainsi être proposées aux plaisanciers, les travaux démarreront en 2015.

Les conseils des professionnels (chantiers, revendeurs,…etc) : nous nous sommes rapidement rendus compte que les commerciaux et représentants de cette filière (directement touchée par la crise) nous proposent spontanément de nous aider à trouver une place en port selon nos critères géographiques. Alors même que les professionnels sont aussi constamment à la recherche de places de port pour pouvoir travailler (préparer les bateaux…), certains nous rassurent par téléphone « trouver une place n’est pas du tout un soucis !». En bref, si une commande se profile votre interlocuteur se démènera pour vous aider à trouver une place. Et cela peut fonctionner aussi bien pour le neuf comme pour l’occasion.

Prestataires de services : d’autres professionnels ont décidé de surfer sur la vague et d’élargir leurs services habituels en proposant de stocker votre bateau (à l’extérieur ou sous hangar selon votre budget) mais aussi de réaliser à votre place le transport et la mise à l’eau lorsque vous le souhaitez (moyennant finances). Les tarifs sont clairs et souvent atttractifs pour de l’usage occasionnel et cela permet de comparer avec les autres solutions.

Location de Hangars ou de box : souvent un peu plus reculé dans les terres on trouve souvent des petites annonces proposant de stocker des bateaux dans des locaux agricoles ou autres. S’il s’agit de professionnel et que les assurances sont bien en règles (pour définir qui est responsable de quoi en cas de problème) cela peut aussi être une bonne alternative. Il faut alors s’orienter vers un transportable, ainsi que la remorque, la voiture et le permis adéquats.

Les places de port à sec : Le port à sec est une solution de stationnement de son bateau à terre. Couramment utilisé dans les pays Anglo-Saxons, cette solution est mise en avant et recommandée par l’industrie nautique. Aujourd’hui les places de port à sec représentent 17% du total des places de port. Ces dernières se trouvent essentiellement en PACA et en Bretagne et cette solution offre de bonnes perspectives de croissance. Aujourd’hui les professionnels du nautisme incluent les données de port à sec dans les chiffres globaux de places de port. Suivant les conditions de stockage et les services proposés, votre bateau peut être mis à l’eau en quelques minutes par des professionnels. Voici un exemple avec cette vidéo. Au catalogue des ports à sec peut s’ajouter une proposition de services de qualité. Des Labels sont là aussi pour vous aiguiller et vous aider à sélectionner ce qu’il a de mieux pour votre bateau. Enfin, des automates impressionnants commencent également à voir le jour sur notre territoire.

En conclusion : Places de port

Des solutions existent même si les démarches sont parfois assez longues et que notre patience est menée à rude épreuve mais cela n’en vaut-il pas la chandelle ? L’augmentation des capacités portuaires passe aujourd’hui par la recherche de solutions innovantes pour permettre de répondre aux aspirations fortes des plaisanciers tout en préservant la qualité environnementale de nos côtes. Des solutions alternatives sont concrètes et respectueuses. Les ports à sec ont un avenir certain. Les aménagements des cales et une meilleure organisation de leur logistique (service de mise à l’eau, parking, navette…), pourraient également répondre en bonne partie, à court terme, à cette problématique.

Enfin, n’est ce pas finalement une bonne chose que le développement lent et réglementé des ports permette de s’assurer que notre littoral ne soit pas bétonné à outrance et que la nature soit un minimum respectée ?

Réagissez en nous faisant par de votre expérience concernant vos recherches de place de port !

Lisez les deux premiers volets de ce dossier :

Places de Port : La France est-elle vraiment à sec ? 1/3

Places de Port : La France est-elle vraiment à sec ? 2/3